comment vivre à mi-temps avec mon fils?

Aller en bas

comment vivre à mi-temps avec mon fils?

Message par siba le Dim 15 Aoû - 19:07

bonjour,
cela fait plusieurs semaines que je cherche des informations et des témoignages sur la garde alternée et ce site est le plus intéressant que j'aie trouvé.
J'ai un petit garçon de 7 ans et je vis encore avec son père. J'ai demandé la séparation qu'il a d'abord refusée. Aujourd'hui, il semble l'accepter et a demandé la garde alternée. Je ne suis pas contre cette idée qui me semble juste autant pour lui que pour notre fils. Grâce à vos témoignages, j'arrive même maintenant à penser que cela peut bien se passer et ne pas pénaliser notre enfant. Pourtant, je n'arrive pas à imaginer vivre sans lui une semaine sur deux, la vie d'un enfant passe déjà très vite, ce serait perdre la moitié de ce temps si précieux et si court! Je n'arrive pas à l'accepter, je suis triste et déprimée, prête à continuer à vivre avec un homme que je n'aime plus.
Merci pour vos témoignages et votre soutien.

siba
Message avec commentaire(s)
Message avec commentaire(s)

Féminin Nombre de messages : 2

Revenir en haut Aller en bas

RESIDENCE ALTERNEE

Message par papa=mam le Dim 22 Aoû - 12:00

Bonjour,

Je suis toujours aussi surpris pour ne pas dire choqué lorsque je lis des messages de cette nature qui semblent, dans ce cas, oublier 2 choses :
- L'intérêt de l'enfant : il a un papa et une maman et est-ce lui qui se sépare ou ses parents ?
En se séparant doivent-ils uniquement séparer le couple ou aussi leur rôle de parent ?
- La parité : notre société vise et prône la parité en toutes situations (professionnelle, légale, etc) et c'est normal, pour autant lorsque les parents se séparent, là c'est la maman qui devrait avoir systématiquement le droit de jouer son rôle ? Le père ne jouerait le sien que quelques jours par mois ?

Les pères aujourd'hui, s'investissent dans leur rôle de papa beaucoup plus que ne l'ont fait leurs propres pères, tout le monde, à commencer par les politiques, les médias, la presse féminine, etc... trouve cela normal, tant que la famille est unie, et je pense que c'est essentiel pour l'équilibre de l'enfant.
Cela démontre que notre société a évolué favorablement.
Mais lorsque les parents se séparent la maman devrait prendre l'ascendant sur l'éducation de l'enfant avec, encore aujourd'hui, le consentement de la justice ?
Je trouve cela aussi injuste, et révoltant pour l'enfant comme pour le papa.
C'est assez dur comme cela, l'enfant à besoin de ses parents pour se construire, pas d'un seul !

Je comprends bien votre détresse et votre blues, mais si le papa est aussi sincère que vous, pensez-vous que lui aussi accepte et vive sereinement la semaine sans son enfant ?

Bien trop souvent dans ses situations et sur forums on ne lit que de la détresse, des règlements de comptes, bref du "chacun pour sa gueule", et nos enfants comment peuvent-ils se construire ?

Bien sûr il y a des pères qui demandent la résidence alternée, pour se venger de la mère, ou pour ne pas payer de pension (lisez les textes si il y a une différence de revenu, la Résidence Alternée, peut aussi vous permettre de recevoir/ou verser une pension alimentaire selon les revenus de chacun).
Mais bien sûri, il y a des mères qui elles aussi instrumentalisent la séparation et font jouer au papa un rôle lointain.
Comment peut-on être papa 4 jours par mois ?
Accepteriez-vous d'être maman 4 jours par mois, et la moitié des vacances ?

Ceci, ne doit pas remettre en cause une décision de séparation si celle-ci est murie, pour autant que chacun se recentre non pas uniquement sur ces émotions, mais sur l'enfant !

Pour conclure, pensons les mamans et les papas à notre rôle de parent, et à l'intérêt de notre enfant.

Merci de votre attention et de vos retours.

papa=mam
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment vivre à mi-temps avec mon fils?

Message par siba le Jeu 26 Aoû - 19:52

bonjour,
Je suis très surprise de cette réponse à mon message . En effet, à aucun moment il n'est évoqué que la maman ait plus "d'importance" que le papa, à aucun moment il n'est écrit que je refuse la garde alternée, que le père peut jouer son rôle seulement quelques jours par moi, qu'il est moins en détresse que moi ou que la garde alternée soit un enjeu dans notre séparation.
votre discours est probablement tout à fait adapté à d'autres messages que le mien à moins que je ne me sois très mal exprimée et que mon propos n'est pas du tout été compris.
Alors si je devais le reformuler, ce serait de la façon suivante:
Comment un parent peut-il se sentir heureux et épanoui quand son enfant est absent une semaine sur deux? Comment surmonter cette détresse, ce chagrin?

siba
Message avec commentaire(s)
Message avec commentaire(s)

Féminin Nombre de messages : 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment vivre à mi-temps avec mon fils?

Message par alainlandes le Ven 27 Aoû - 11:24

bonjour,
Comme dans toutes situations, notre bonheur de parents passe le bonheur et l'équilibre de nos enfants. Il est sur, que etre parent a mi-temps est assé dur, mais ne croyez vous pas, que etre pere deux jours toute les deux semaines est encore plus pénible. De plus, que nos enfants vivent l'autre parent est tres important, ils apprennent les différences, ils ont après, une tres grande capacité d'adaptation et ce quelque soit la situation.
En tous cas, il ne faut pas se sentir mal, il faut se dire que notre enfant vit ses deux parents et cela est tres tres bien pour lui. Pensez a tous ces enfants malheureux de ne pas connaitre leur pere.

alainlandes
Message avec commentaire(s)
Message avec commentaire(s)

Masculin Nombre de messages : 9
Age : 48
Ville - Pays : dax

Revenir en haut Aller en bas

Ne soyez pas inquiète !

Message par Tichrist le Jeu 23 Sep - 19:05

Bonjour,

je voulais vous rassurer, je pense que vous avez dû commencer la garde alternée depuis quelques semaines peut être, votre dernier message date de fin aout 2010.
J'ai 34 ans et je suis maman d'une petite fille de 4 ans, son papa et moi avons commencé la garde alternée 1 semaine sur 2 il y a un an déjà, donc elle n'avait que 3 ans. Nous avons décidé cela en accord, avant même de soumettre cela au JAF, le divorce à l'amiable a été prononcé début mai 2010. Cela a soulagé certaines tensions liées au côté administratif de la chose, psychologiquement cela a permis aussi de tourner la page.
Les premières semaines seule dans son appartement vide, on se sent perdue, désemparée et inutile, et c'est NORMAL !!
Il faut faire confiance au papa, sinon votre fils va le ressentir !!!! Attention, votre angoisse et stress va se reporter sur votre enfant indéniablement !
Si le papa s'est occupé de l'enfant convenablement jusqu'à présent, il n'y a pas de crainte à avoir, sinon, il faudra faire un point avec lui sur ce qui vous gêne (temps de sommeil, horaires, alimentations, la TV, les jeux, sorties etc...)
Il faut vous occuper, prendre soin de vous, une maman jolie et épanouie c'est mieux pour rassurer son enfant !
Vous allez progressivement vous reconstruire, personnellement vous épanouir (aller à la piscine, faites du yoga très bon pour rester en forme et zen ! etc...)
Votre enfant va vous demander ce que vous faites, à quoi vous occupez votre temps sans lui, si vous avez des activités et les lui racontez, vous serez heureuse de partager cela avec lui (et lui rassuré que sa maman va bien)
Ma fille m'appelle tous les soirs , cela durait au début 30 sec. Elle ne voulait pas me parler, il ne faut pas lui en vouloir, maintenant elle me raconte sa vie et veut tout savoir sur ce que je fais.
Patience, amour et dialogue surtout avec le papa !!!!!!!!!! je ne vous dis pas que tout est rose, mais il faut relativiser !
et surtout faire confiance à soi, au papa et à l'enfant ...
bon courage et n'hésitez pas à me demander quoi que ce soit
je peux vous laissez mes coordonnées.
Amicalement
Christine

Tichrist
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment vivre à mi-temps avec mon fils?

Message par Spider le Dim 26 Sep - 17:59

Bonjour,

Nous nous séparons en ce moment et je me pose des questions sur le bien être futur de mon fils. Que penser d'une garde alternée sur une moitié de semaine ? Mon fils a 4 ans et je cherche un logement qui ne sera pas trop loin de celui du père. Nous pensons faire une garde du type : du dimanche soir au mercredi soir chez moi et le reste du temps ce serait son père qui s'en occuperait. Personnellement, je trouverais trop dure la garde 1 semaine / 1 semaine pour mon fils. Comment votre enfant a-t-il vécu le changement toutes les semaines à l'âge de 4 ans ? Je sais que c'est moi qui gèrerai tout le côté "administratif", "gestion" et médical pour mon fils, ainsi ce système me parait plus adapté. Mais en même temps, je tiens à ce que mon fils voit son père très régulièrement et que ce dernier assume pleinement son rôle. La contrainte pour moi étant d'habiter à côté du domicile du père, puisque lui ne changera pas (il est propriétaire).
Merci de me donner votre avis avant que nous nous décidions.

Spider
Invité


Revenir en haut Aller en bas

attention au bien être de l'enfant !

Message par Tichrist le Lun 27 Sep - 15:17

Bonjour,
Je me rends compte que la solution de garde alternée est de plus en plus envisagée par les couples qui se séparent.
Tout d’abord, il faut savoir que ce que vous décidez aujourd’hui (à mettre par écrit et validé par les deux parents) est provisoire, et heureusement !
Vous vous interrogez à juste titre sur le nombre de jours d’alternance pour la garde votre enfant. Nous aussi nous avions pensé à faire tous les 2 ou 3 jours, mais cela était un calvaire pour que cela soit « équitable » et ne parlons même pas pour l'enfant !!!
Le souci qui peut se poser dans votre cas serait que vous n’avez pas votre enfant le WE (vous ne l’avez que du dimanche soir au mercredi soir) cela peut être pénalisant non ?
Dans votre convention de garde, n’oubliez pas d’y inclure les jours fériés (Noël, Nouvel An et autres fêtes) et les périodes de vacances. Partez sur un principe général et vous pourrez (même après le jugement du JAF) faire des adaptations après (cette année c’est ainsi, mais l’année prochaine, vous pourriez avoir des impératifs professionnels ou autres …) dans la mesure où vous tombez d’accord avec le père le JAF n’a pas besoin d’être saisi (en cas de désaccord seulement).
Pour répondre à votre question « Comment votre enfant a-t-il vécu le changement toutes les semaines à l'âge de 4 ans ? »
Tout d'abord, je vous recommande l’alternance hebdomadaire car cela n’est pas assez long 3 ou 4 jours, notre enfant a besoin de repères déjà qu’une semaine c’est court, il a à peine le temps de s’habituer à une maison et à son parent (2 à 3 jours) qu’il doit déjà changer de maison ! Mais c’est à vous de voir et surtout de vous adapter à l’enfant et non le contraire !!!
Il est vrai qu’au début c’est dur d’être séparé de son jeune enfant de 4 ans pendant une semaine, mais cela est mieux pour lui, les spécialistes préconisent même des durées plus longues ! Plus vous écourtez la période d’alternance, plus c’est dur pour l’enfant de devoir bouger sans cesse, il va se sentir perdu !
Le syndrome qui va surgir est qu’il ne saura jamais où il se trouvera en se réveillant le matin par exemple. Lorsque je parle d’un évènement à venir à ma fille, elle me demande souvent : « et moi je serai où ? » sous entendu est ce que je serai avec toi ou papa à ce moment là ? Votre enfant va aussi vous dire "papa me manque" alors rassurez le, tu sais que papa pense à toi et t'aime fort, mais maman est là aussi, si tu le veux on peut l'appeler de suite. Le plus souvent il se calme tout seul, surtout ne le rejetez pas (c'est un peu vexant je vous l'accorde) mais l'enfant se sent un peu tiraillé entre ses deux parents, c'est normal !! surtout à cet âge ...Il va pleurer et faire des caprices, demandez lui ce qu'il ne va pas, dites lui que c'est normal d'être un peu triste, mais que papa et maman l'aime très fort, que vous vous occuperez toujours de son bien être ensemble quoi qu'il arrive, même si vous êtes séparés.
C’est très dur à encaisser, je vous l’avoue d'être séparé de son enfant, mais il faut respecter son besoin de VIVRE avec son père (pas juste être trimballé). Il ne peut pas choisir entre vous, ne le prenez pas en otage !
Il faut essayer un rythme d’alternance et l’adapter à l’enfant selon les difficultés que vous rencontrerez.
Nous apportons notre enfant au domicile de l’autre parent et prenons le temps de discuter de la semaine passée, pour que l’enfant voit que l’on dialogue et pour lui laisser le temps de faire la transition d’un parent à l’autre. Si vous ne parvenez pas à dialoguer, vous pouvez déposer l’enfant à l’école et l’autre parent vient le chercher en fin de journée (le vendredi ou lundi)
Je trouve qu’il est important que l’enfant voit ses parents parler de lui, il n’est pas un paquet que l’on dépose et vient chercher à l’école.
Vous avez raison de vouloir impliquer son père dans le quotidien de l’enfant, ceci inclut donc la paperasse et suivi médical (par ex : il devra mettre son enfant sur sa carte vitale) etc… Ceci n’empêche pas que vous vous proposiez parfois de vous occuper du dossier d’inscription à l’école par ex. Vous le remplissez et lui le vérifies ou chacun son tour. Il faut qu’il gère tout, il veut la garde alternée, ceci inclut les bons comme moins bons côtés !
Il devra le soigner (rdv chez le médecin, pharmacie etc…) quand l’enfant sera malade, vous n’allez pas accourir à chaque fois.
Vous ne devrez pas vous immiscer dans la vie de votre enfant lorsqu’il sera avec son père.
Il faut absolument faire confiance au père sinon, cela n’est pas la peine de se lancer dans la garde alternée …
Pour finir, il est vrai que c’est une contrainte de vivre à proximité (enfin pas trop proche quand même !) juste pas trop loin pour l’emmener le matin à l’école.
C’est long à trouver le logement, et cher à assumer seule, il lui faut une chambre pour que l’enfant se sente chez lui, il peut y retrouver ses jouets, son lit etc…)
D’autant plus que je cherchais à acheter un 2P, j’ai donc loué un an avant de pouvoir en acheter un (le temps de la procédure de divorce)
Gardez le sourire, l’espoir et la confiance, votre enfant a besoin de vous !
Bonne chance Very Happy
Christine

Tichrist
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment vivre à mi-temps avec mon fils?

Message par alainlandes le Jeu 30 Sep - 22:47

bonsoir tichrist, christine.
Je viens de lire votre commentaire, j'aimerai tellement que certains parents vous lisent. En ces quelques lignes, vous mettez en avant , les comportements importants que nous parents nous devons avoir pour nos enfants.
Avec de l'humour, je vais vous donner le tel de la mere de ma fille, elle aurait tres tres besoin de vous entendre!! lol lol
En tous cas, je pense que vos mots pourront nous aider nous parents.
Merci alain Laughing

alainlandes
Message avec commentaire(s)
Message avec commentaire(s)

Masculin Nombre de messages : 9
Age : 48
Ville - Pays : dax

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment vivre à mi-temps avec mon fils?

Message par TiChristy le Ven 8 Oct - 14:33

bonjour Alain,

je vous remercie pour votre mot, j'ai été touchée.
Vous savez, j'ai dû me questionner, j'ai eu des doutes comme tout le monde, chercher des infos partout pour savoir ce qu'il faut faire (articles sur le Net,presse magazine ...) mais la première source est notre instinct de parent : il faut le faire travailler à chaque instant.
J'ai été une maman très fusionnelle (je me bat encore contre cela aujourd'hui !!) je n'avais pas laissé la place au papa à la naissance du bébé, j'ai dû consulter une psychologue.
Mais quand on se donne les moyens de jouer correctement son rôle de parent, on y arrive séparation ou pas. Il ne faut pas perdre l'objectif principal ici : l'éducation de l'enfant.
Pour être une bonne mère, il faut déjà être une bonne personne, s'accomplir en tant qu'individu.
La source de tous les soucis que les parents séparés rencontrent pour la garde de l'enfant, c'est leur état mental ! Mal dans leur peau, ils se vengent de l'autre sans chercher l'intérêt de l'enfant...
Quand on devient parent, il faudrait être suivi par un psychologue et surtout quand on se sépare !
Il n'y a rien de proposé en France, juste de prendre un avocat en cas de désaccord.
Il faudrait une structure quasi obligatoire pour accompagner les séparations, avec psychologues, médiateurs, avocats si nécessaire etc...
Cela éviterait beaucoup de souffrance, de procédure, on ne fait rien pour épargner les enfants...
Au plaisir de vous relire
Christine

TiChristy
Message avec commentaire(s)
Message avec commentaire(s)

Féminin Nombre de messages : 2
Ville - Pays : 92 Hauts de Seine -FRANCE
En Garde alternée depuis... : Juillet 2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment vivre à mi-temps avec mon fils?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum